Qu'est ce que la réécriture de texte et quelles en sont les differentes formes ?

De nos jours, tous les textes en littérature sont plus ou moins une réécriture consciente d'un schéma déjà existant, et la logique de l'imitation est considérée comme au cœur du processus de création littéraire. Cependant, de nombreux rédacteurs tentent consciemment d'en réécrire d'autres en changeant leur proximité avec le modèle original. Découvrez les diverses formes de réécriture de texte.

La définition 

Les textes réussis sont toujours le produit d'une réécriture : brouillons, variantes, résumés témoignent de cette méthode d'écriture qui s'appuie sur elle-même et en même temps se nie par suppression. Au fur et à mesure que le texte évolue, l'auteur peut continuer en enrichir le reste en y introduisant des exemples, en développant certains paragraphes, ou encore en réduisant le texte ; ce qui rend le style plus elliptique.

Dans la logique de l'argumentation, la réécriture peut aussi permettre d'aborder un sujet sous un angle nouveau, de retenir certaines idées ou de proposer une synthèse. Par ailleurs vous pouvez lire le site pour en savoir plus. 

Le pastiche

Le pastiche est une forme de réécriture qui consiste à mimer le texte, à s'en rapprocher le plus possible tout en faisant semblant de ne rien changer. Les auteurs s'efforcent le plus souvent d'imiter le style d'un écrivain, ce qui signifie savoir identifier et reproduire les caractéristiques uniques de leur travail. Cette forme de réécriture est donc en quelque sorte un acte critique fondé sur une bonne analyse littéraire.

Par ailleurs, sachez qu'il n'intéressera le lecteur que s'il est immédiatement reconnaissable : il doit donc légèrement accentuer la singularité de l'auteur, en insistant sur les habitudes de son écriture.

La parodie 

La parodie consiste à réécrire un texte dans un but comique. Pour faire rire le lecteur, l'auteur joue avant tout sur le décalage avec l'œuvre de départ ; une parodie est d'autant plus provocatrice, donc efficace que l'œuvre initiale est connue de tous et instituée comme chef-d'œuvre. Toutefois, comme il s'agit d'un genre bien très répandu notamment au XVIIᵉ siècle, l'effet de subversion reste limité. La parodie peut s'appuyer sur la transformation d'un genre noble en un genre bas ou encore d'un registre de langue élevé en un registre familier ou grossier.

Ainsi, la réécriture de texte est très sollicitée en littérature et présente beaucoup d'avantages.