Que peut-on retenir de la domiciliation commerciale ?

La domiciliation commerciale est une activité grâce à laquelle les entreprises peuvent disposer d’un siège social à moindre coût. Ouverte à tous les types d’entreprises, cette solution présente beaucoup d’avantages, et peu d’inconvénients. Il faut toutefois savoir que la domiciliation commerciale n’est pas obligatoire, il existe d’autres moyens pour fixer le siège social. Découvrez dans l’article ci-dessous, tout sur cette dernière.

La domiciliation commerciale, à quoi ça sert ?

La domiciliation commerciale est utile à toute entreprise, constituée en nom propre ou sous forme sociétale. Ainsi, elle concerne notamment les micro-entreprises, les entreprises individuelles et toutes les sociétés commerciales (SASU/SAS, EURL/SARL, SA, SNC, SCA…). Pour plus d’informations, cliquez sur ce lien ici maintenant . En pratique, les associations et les sociétés civiles (SCI par exemple) peuvent aussi y avoir recours. En clair, elle permet de répondre à un besoin crucial : trouver un siège social. En effet, les sociétés ont l’obligation de déclarer un siège social lors de leur immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS). Elles disposent de plusieurs possibilités mais, parfois, elles n’ont pas d’autre choix que d’opter pour la domiciliation commerciale. Cela dit, dans la plupart des cas, elles y ont recours par intérêt.

Les avantages de la domiciliation commerciale

La domiciliation commerciale offre trois grands avantages. Tout d’abord, elle permet de bénéficier d’une adresse prestigieuse à moindre coût. Pour quelques dizaines d’euros par mois, une entreprise peut disposer d’une adresse sur les Champs Elysées par exemple. Dans la plupart des grandes villes françaises (Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille), la domiciliation permet ainsi d’installer l’entreprise autour des quartiers d’affaires. Cette solution s’avère également très flexible. Les entreprises qui utilisent la domiciliation commerciale ne sont engagées que pour une période minimale de 3 mois, renouvelable par tacite reconduction, sauf préavis de résiliation. La réglementation des baux commerciaux (3-6-9) ne s’applique pas ici. Enfin, cette solution fait également gagner un temps précieux au chef d’entreprise. En effet, les locaux sont bien équipés et disposent généralement d’un accueil et d’une permanence téléphonique. Cela permet de limiter les visites inopinées et surtout de filtrer les indésirables (démarchage téléphonique, porte à porte).

Combien coûte une domiciliation commerciale ?

Le coût d’une domiciliation commerciale varie selon plusieurs critères. Il dépend notamment du lieu choisi ainsi que du statut juridique de l’entreprise (société, micro-entreprise ou SCI par exemple). Les sociétés paient généralement plus cher que les autres. Pour la simple mise à disposition d’une adresse, le prix varie entre 10 et 70 euros hors taxes par mois. Toutefois, le coût global de cette solution peut vite grimper. Des options payantes viennent l’augmenter comme : l’hébergement téléphonique (mise à disposition d’un numéro de téléphone) ou la permanence (gestion des appels), la ré-expédition du courrier par voie postale ou numérique, la location ponctuelle de locaux (salle de réunion).

Comment choisir une société de domiciliation commerciale ?

En général, les entrepreneurs effectuent leur choix directement sur Internet. Toutes les sociétés de domiciliation commerciale proposent de souscrire à leur solution à distance, c’est-à-dire en ligne. Il y a plusieurs entreprises de domiciliation commerciale qui peuvent vous fournir des prestations avec un coût pas trop élevé. C'est le cas de DOMiCiLi, une plateforme spécialisée dans la domiciliation qui vous offre des prestations réglementées avec des obligations légales tant pour les domiciliataires que pour les domiciliés. Le travail le plus important consiste donc à choisir la bonne société de domiciliation. Avant de s’engager avec un prestataire, l’idéal est d’étudier les différents catalogues d’adresses. Ensuite, il faut prendre connaissance des avis laissés par les utilisateurs du services et apprécier leurs éventuels commentaires. Enfin, il est essentiel de comparer plusieurs domiciliataires et d’analyser le contenu de chaque contrat : durée minimale d’engagement, modalités de revalorisation du prix.