Le métier de conseiller en VAE : ce qu’il faut savoir

Le métier de conseiller en Validation d’acquis par l’Expérience est  récent et pas assez connu. C’est une profession qui se focalise principalement sur des activités d’accompagnement, afin d’aider des candidats à déceler leurs acquis par l’expérience.

Le conseiller en VAE, c’est qui ?

Le conseiller ou accompagnateur en VAE (Validation d’Acquis par l’Expérience), c’est quelqu’un formé et disposant des compétences pour aider des personnes à sélectionner, hiérarchiser et rendre cohérente leurs expériences diverses. Cela implique d’aider ces candidats à prendre conscience de certaines de leurs expériences et de les capitaliser dans un processus de formation voire d’autoformation. Visitez visitez le site web pour plus de renseignement.

Les compétences du conseiller en VAE

Comme dans tout métier, l’accompagnement en VAE exige de disposer de certaines compétences pour mener à bien les activités. À cet effet, avec  la formation que reçoit l’accompagnateur en VAE, il est en mesure de développer des dispositifs pédagogiques prenant en compte la préparation des candidats à affronter le jury VAE. Aussi est-il appelé à contractualiser les partenariats et à formaliser les dispositifs.

En plus, le conseiller doit être capable d’animer, de conduire et de motiver des équipes, sans oublier l’organisation et la coordination des interventions. En dehors de cela, les capacités que doivent avoir le conseiller sont relatifs à l’accueil, l’information et l’orientation efficace des candidats.

Les missions et attributions du conseiller en VAE

Dans l’exercice de ses fonctions, le conseiller en VAE est appelé à exécuter certaines tâches en relation directe avec les compétences qu’il possède. En effet, lorsque le candidat lui est confié, le conseiller en VAE le reçoit tout d’abord en entretien. Cet entretien d’information est destiné à permettre au conseiller de se renseigner au mieux sur le candidat.

Ensuite, le conseiller repère les motivations personnelles et professionnelles du candidat et procède à une analyse de son parcours. À l’issue de l’analyse du parcours du candidat, le conseiller va formuler des hypothèses de certifications qui pourraient être attribuées au candidat. Pour finir, le conseiller va fournir au candidat des renseignements exactes sur les possibilités existantes pour son statut et sur le financement de sa démarche.